AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Messagerie

Partagez | 
 

 « Run boy, run » ❧ Ft. Elspeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

❧ MISSIVES : 51
❧ PIECES D'OR : 1325
❧ AVATAR : Asa Butterfield
❧ CREDITS : sparkle


MessageSujet: « Run boy, run » ❧ Ft. Elspeth   Ven 8 Juil - 23:51

Run boy, run

They’re trying to catch you


Numië, colobri aux milliers de battements d'ailes imperceptibles, tournoie quelques mètres au dessus de ma tête, osant à peine s'approcher de l'engin qui vient tout juste d'atterrir dans le port, comme s'il s'agissait d'une véritable pièce de musée gardée de tous les côtés. Son vol est maladroit, je peux le sentir à travers notre lien et il n'est pas aussi élégant que celui de certains Daemons qui parcourent l'endroit où s'amarrent et décollent de nombreux ballons et zeppelins en tout genre. Je dévore l'engin du regard, yeux brillant et prêtant à peine attention à la foule. Un jour, je piloterai un de ces engins, j'arborerai l'uniforme, les lunettes et le gouvernail dans les mains.

Je tire une grimace alors que des doigts effleurent mes cheveux pour les ébouriffer, un passant probablement amusé par mes rêveries. Aussitôt Numië me rejoint, se fait jeune renarde d'un roux flamboyant dans mes bras, les crocs dehors, protectrice. Je mets fin à ma flânerie, rebroussant chemin pour sortir de ce lieu de rêve. Père n'est probablement pas bien loin, il doit travailler dans les hangars tout proches ou peut-être qu'il s'occupe d'un aéronef en gare. Je ne suis pas là pour le rejoindre de toute manière, je préfère rester loin de sa vue alors que mes doigts se glissent dans une poche aussi discrètement que possible.

« Tu es incorrigible. » Long soupir mental de Numië dont les grands yeux noirs se posent sur moi avec un regard accusateur. Je n'y prête pas vraiment attention, pas la peine de discuter pour le moment et de nous disputer, cela risquerai de nous faire prendre. Les quelques pièces récoltées se glissent dans ma poche, me débarrassant du reste de ma prise aussi rapidement que possible. Avec ça je pourrais probablement nous acheter une bonne quantité de friandises, peut-être même du chocolat.

Je reste tout de même gourmand, repérant une femme plutôt bien en chaire, parée de mille bijoux. Elle vient à coup sûr des beaux quartier, surtout vu la quantité de bagages. Seuls les riches peuvent se permettre de prendre autant et il suffisait de regarder la fierté qui émanait de sa perruche de Daemon pour comprendre. Une belle prise, nous pourrions revendre de quelconques bijoux si nous ne parvenons pas à trouver de l'argent. Je n'ose même pas imaginer la quantité de sucreries et autre pâtisseries que nous pourrions nous offrir avec tout ça.

Ayons l'air naturel. Numië est la première, renarde qui trottine agilement entre les jambes tâte le terrain, avant de me donner un signal. J'opère donc, je m'approche, une main se glisse et là, c'est le drame. La perruche se met à hurler au voleur dans tous le port, attirant instantanément l'attention sur nous. Nous somme repérés. J'aperçois un uniforme de passeur du coin de l’œil, pas de policier, mais juste cette passeuse rousse et son martre tout aussi flamboyant.

Mes jambes se mettent à arpenter le port aussi vite que possible, Numië devenant hirondelle pour pouvoir m'aider d'en haut. Oh Poussière, nous allons nous faire attraper ! Que peut bien faire un passeur ? Nous envoyer de l'Autre Côté pour nous punir ? Nous séparer ? La peur commence à monter dans mon estomac alors que je me faufile comme je peux entre les passants pour tenter de la semer, suivant les instructions de mon Daemon. Ma culotte s'accroche à je ne sais quoi au passage, créant un petit accroc, Mère va probablement me tuer pour ça, elle est neuve, mais à choisir entre la culotte et Numië, le choix est vite fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 53
❧ PIECES D'OR : 435
❧ AVATAR : Karen Gillan
❧ CREDITS : (c) madhattress


MessageSujet: Re: « Run boy, run » ❧ Ft. Elspeth   Mar 12 Juil - 0:19

Ordre et désordre

Elle n'était pas en service, ou du moins elle était en pause. Elle en avait assez des bureaux poussiéreux du Palais de justice, elle en avait sa claque de ses collègues sans la moindre éducation, sans une once de respect envers la gente féminine. Elle n'en pouvait plus, elle suffoquait, littéralement. Elle était agacé, énerver même, elle avait besoin de souffler, de s'éloigner de tout ce machisme juste l'espace de quelques heures... L'espace d'oublier un peu l'humour dégradant de ses collègues, des quelques mains déplacer et de ses poing serrer. Un jour, elle finira par écraser le crâne d'un sur son bureau, ce serait une bonne leçon mais elle y laisserait sans aucun doute son emploi. Elle soupire longuement, comme d'habitude ils ne se rendront même pas compte qu'elle avait quitté son poste, à leur yeux elle avait la valeur d'une plante de luxe, tout simplement. Alors elle profite de ce manque d'attention pour disparaître, se volatiliser, réellement agir à côté de ceux qui se tournent les pouces dans leurs bureaux. Au moins, elle offrait de véritable résultat à leurs supérieurs, elle et elle seule, du moins c'est ce qu'elle aimerait... Car souvent elle travaillait avec d'autres bleusailles plus motivé que jamais, certes. Mais encore, à ses yeux ils n'avaient que peu d'importance, eux aussi faisaient parti de ce groupe de machiste sans élégance. Elle devait aussi oublier ce lamentable échec avec le charmant fabriquant de jouet de bois, en plus du silence soudain de son cousin depuis quelques temps.

Elle faillit même aller se perdre dans sa boutique. Mais son estomac la ramena à la réalité, elle était affamé, elle rêvait d'une petite pâtisserie. Areldil confirma sa décision par leur lien mental, tout deux connaissaient bien une charmante et très goûteuse boulangerie à l'aérogare. De plus, celle-ci était particulièrement abordable et la vendeuse très sympathique à la rouquine. C'était décider, les deux comparses prirent la route pour la gare des aéronefs d'un pas ferme l'esprit plus léger malgré l'odeur des grandes cités industriel qui planait en permanence dans l'air, c'était déjà bien mieux que l'ignoble parfum de la transpiration. Elle se permit même de se perdre quelques instants devant les vitrines de plusieurs charmant magasin, bouquin, délicate robe, elle se surprit elle-même. Son esprit vagabonda vers des douceurs qu'elle avait jusqu'à présent rejeté. Pourtant, cette douce envie qui lui effleura l'esprit était plus fort que tout, son coeur s'emballa quelques peu, elle semblait être tomber amoureuse quelques temps auparavant. Le doux visages du fabriquant de jouet restait toujours dans un coin de son crâne.

Dans la foule de l'aérogare, elle avait énormément de mal à percevoir la boulangerie. Areldil attira plutôt le regard de son humaine vers un gosse, celui-ci semblait jeune, mais chose encore plus marquante, il faisait les poches d'une femme. Immédiatement le daemon de celle-ci commença à hurler au vol. Dès lors, la foule s'espaça tout en commençant à s'agiter, le martre s'exclama mentalement. « Attrapons le ! » Il n'avait pas besoin d'en dire plus pour que la rouquine se lance à la poursuite de petit voleur. Évidemment, cela ne s'annonçait guère être une tâche facile vu la foule et l'enfant avait sans doute bien plus de facilité qu'elle pour se faufiler dans la foule, mais la Balshilek ne le lâchait pas du regard, elle savait que si elle avait un instant d'inattention, elle le perdrait.

Le martre bondit sur le sol, prenant une petite avance sur son humaine. Il était assez habile pour esquiver les pieds des autres humains ne portant que peu d'attention à la petite bête qui se faufilait. Cela arrangeait grandement le martre de se faufiler ainsi dans la foule, un daemon volant ne pourrait pas connaître sa position, du moins, pas facilement. Elspeth se trouvait quelques mètres derrière, elle faisait plus confiance aux indications de son compagnon martre qu'à ses yeux qui avaient de plus en plus de difficulté à discerner l'enfant dans la foule. Dans sa course, elle bouscula quelques personnes, s'attirant foudre et remarques désobligeante, mais elle n'y portait pas attention, comme elle ignorait la faim qui lui tiraillait l'estomac... Sale gosse qui l'a privait de délicieuses patisserie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 51
❧ PIECES D'OR : 1325
❧ AVATAR : Asa Butterfield
❧ CREDITS : sparkle


MessageSujet: Re: « Run boy, run » ❧ Ft. Elspeth   Ven 15 Juil - 10:59

Run boy, run

They’re trying to catch you


Je saute par dessus un daemon pour l'éviter, probablement un iguane, je n'ai pas le temps d'y faire plus attention. Selon Numië je ne suis plus très loin d'un petit passage étroit dans lequel nous pourrions nous faufiler. La foule est de plus en plus dense, statique et il m'est de plus en plus difficile d'éviter tout contact avec le moindre daemon sur le sol. Il va bientôt être l'heure du repas après tout, probablement des gens en quête d'un quelque chose pour casser la croûte. Il faudrait probablement que je rentre aussi pour éviter qu'on se fasse gronder encore plus. Mais si nous nous en sortons, le butin en vaut la chandelle. Encore fallait-il éviter de nous faire capturer.

La passeuse est surement derrière, Numië est presque certaine de l'apercevoir. « Je ne vois plus le martre. » Elle s'inquiète, cherche, la panique monte à travers notre lien, mais le daemon de la passeuse semble passer inaperçue, probablement sur le sol et sur mes talons. Voyons le bon côté des choses, il ne pourrait pas nous attraper tant que Numië serait hors de sa portée dans les airs. A moins qu'il ne soit parti chercher du renfort quelques mètres plus loin, prévenant un daemon rapace qui ne ferait qu'une bouchée de mon hirondelle. Si elle changeait de forme pour un oiseau plus gros, nous serions beaucoup plus vite repéré. Oh Poussière faites qu'elle soit la seule passeuse dans cet endroit et qu'aucun policier ne tourne.

L'absence du martre me déstabilise de plus en plus à chaque seconde, jusqu'au moment où mes pieds s'emmêlent dans les jupes d'une dame, tombant sur le sol et m'écorchant un genoux sur le pavé. C'est douloureux et je peux déjà voir quelques goûtes de sang perler. Numië est forcée de redescendre pour se poser sur mon épaule et se faire muscardin dans mon col, patte aussi douloureuse. J'ai à peine le temps de me relever que voilà le martre d'un jaune vif suivi de son humaine. Nous sommes cuits. Je tente de reprendre ma course, mais l'impact de mon genoux me ralenti, est douloureuse. pas de doute je vais avoir un beau bleu. Le rongeur se glisse sous mes vêtements, rejoignant mes mains alors que je l'y emprisonne. Le martre ne me la prendra pas, hors de question.

Vite, trouver quelque chose, une excuse, n'importe quoi. Mais la crainte de perdre Numië et d'être envoyé de l'Autre Côté rempli d'Amputés me pétrifie. Mes lèvres s'ouvrent à peine alors que les larmes montent. Non je dois les retenir, un homme ça ne pleure pas, certes je n'en suis pas encore un, pas tout à fait, mais je devait ravaler notre crainte qui se mêle. Il faut que je parle, même si mes pieds et mes doigts n'arrivent plus à bouger. Je sens Numië se faire encore plus petite alors que mes doigts se resserrent, probablement un tout petit insecte, une coccinelle qui tente de disparaître de la surface du globe comme j'aimerai le faire.

« Je... je suis désolé. Je voulais juste... pouvoir manger et... et nourrir ma petite sœur. » Le mensonge sort naturellement, hoquettements retenant un sanglot. Quoi que techniquement, ce n'était pas réellement un mensonge puisque l'argent dérobé devait initialement servir à nous payer des friandises que je partagerai de toute façon en douce avec Hidisse et donc manger. Je tente de rester convainquant, pas difficile quand on est pétrifié. Elle est jolie cette passeuse, j'aime beaucoup ses cheveux et la couleur de son martre, peut-être que Numië le copierait plus tard si on s'en sort. Au final ils n'ont pas l'air très méchant et ne ressemblent pas vraiment à l'image qu'on se faisait des passeurs, armoires à glaces impassibles et sans pitié qui lançaient des gens à travers les passages. Pas certain qu'elle soit professionnelle dans le lancer de gens, peut-être d'enfants vu sa carrure, mais il ne valait mieux pas se fier aux apparences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Run boy, run » ❧ Ft. Elspeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Run boy, run » ❧ Ft. Elspeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le thé des nuages (Mal Peet, Elspeth Graham)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clavis Aurea ::  :: Quartier de Tertremine :: Le Port d'Aéronefs-