AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Messagerie

Partagez | 
 

 Valarick ❧ Do the thing !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Valarick ❧ Do the thing !    Lun 5 Oct - 20:41


 
If I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.

 

Mebrath Valarick Linunùmillë


 
Do the thing !

 

NOM ❧ Linunùmillë même si les gens ont plus l'habitude de le détourner en "Illuminé".
PRÉNOMS ❧ Mebrath, mon premier prénom oublié pour laisser place au second sous lequel on me connait plus : Valarick.
SURNOM(S) ❧ Rick, même si peu se risquent à me surnommer, je déteste ça. Yasnaenialla est la seule exception autorisée à le faire.
ÂGE ❧ Trente quatre ans déjà...
EN CE MOMENT JE SUIS A ❧ Balgram, la grande, la belle, celle qui fait rêver.
ORIENTATION SEXUELLE ❧ Hétérosexuel, mais je ne suis pas vraiment intéressé par ce genre de choses.
STATUT CIVIL ❧ Célibataire, forcément.
CLASSE SOCIALE ❧ Moyenne, mais avec un petite fortune cachée dans un pot de fleurs, gardé par un cactus.
MÉTIER ET/OU ÉTUDES ❧ Investisseur, mais aussi inventeur. Je n'aime pas me venter, mais je suis un vrai petit génie.
GROUPE ❧ Rouage

NOM DU DAEMON ❧ Yasnaenialla, bien que je sois le seul à pouvoir la surnommer Yasna. Elle se plait à se moquer de ces gens incapables de prononcer son nom.
APPARENCE ❧ Ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus), petite chose amusante par son apparence peu commune, peut-être aussi qu'elle n'arrivait pas à se décider entre loutre, castor et canard.
QUAND S'EST-IL FIXE ❧ Vers mes quatorze ans, un soir d'hiver, à ce moment où j'ai compris que mon passe temps d'inventer des choses à partir de rien devenait une profession.  
POURQUOI CETTE FORME ❧ Je n'en sais trop rien, je n'ai jamais su. Mon côté trop travailleur et incapable de me plier à autre chose qu'à ma façon de faire probablement. Je m'adapte facilement aux changements et aux nouveautés, peut-être aussi de là.
S'IL DEVAIT CHANGER D'APPARENCE ❧ Parfois je me dis qu'un petit poisson aurait été amusant, créer des immenses tuyaux remplis d'eau dans ma demeure, quelque chose de grandiose pour lui rendre la vie plus simple. Mais c'est clair qu'un ornithorynque est plus indépendant qu'un malheureux poisson rouge dans un pot de confiture.
CARACTÈRE ❧ Yasna est très réservée et discrète, voir même carrément timide et peureuse face aux inconnus et à la foule. Nous sommes assez à l'opposé à ce niveau. Cela dit elle est aussi cette petite chose qui peut se révéler joueuse et espiègle une fois à l'aise. Elle aime aussi se jouer des autres humains, les regarder de haut. Elle n'est pas du genre travailleuse, plus à vouloir me calmer dans mes ardeurs lorsque j'entame quelque chose. Bon j'avoue j'y passerait des nuits sans même manger ou boire si elle n'était pas là à s'inquiéter. Justement parlons en de son inquiétude, elle a un sérieux problème avec le stress, capable de paniquer pour pas grand chose au point de me faire paniquer moi-même. Elle aime l'eau, les grandes étendues et je suis bien forcé de la laisser nager durant des heures et le regarder faire, les pieds dans l'eau.




 

Caractère


 

Qu'on soit clair, je ne suis pas un acharné du travail, ni un obsessionnel. J'aime juste que les choses soient bien faites et jusqu'au bout. Me couper dans mon élan, je déteste ça, même s'il faut bien dormir et Yasna passe son temps à me le rappeler. J'ai tendance à être absorbé par ce que je fait et surtout tout doit être fait selon MA méthode et j'insiste sur ce point. Faire autrement, c'est un petit peu aller à contre sens de mes principes et les principes et bien c'est important. Ça peut paraître têtu et borné, mais c'est comme ça. Ensuite il me faut des plans pour rebondir, des alternatives, etc. La prudence est quelque chose à laquelle je fais toujours attention dans une situation : taux de blessures, risque de chute, de glissade. J'observe beaucoup, j'écoute beaucoup et je parle beaucoup aussi. J'aime être seul au travail, ne pas être dérangé, être totalement indépendant, mais une fois dehors, on dirait un jouet mécanique remonté à bloc qui a besoin d'accoster les passants. Fourbe et quelque peu manipulateur, je me fais passer pour ce que je ne suis pas : un riche héritier. D'accord j'ai une certaine fortune non négligeable à force d'investir, mais je suis tout sauf l'héritier d'une famille riche et un tant soi peu reconnue. Il n'y a pas un micro-millilitre de sang bourgeois dans mes veines contrairement à ce qu'on pense. Je suis ambitieux et je le sais, je cherche à créer quelque chose de grandiose qui gravera à jamais mon nom dans cette ville. En revanche, je ne supporte pas la violence et les conflits, pire le stress a tendance à me faire stresser. Logique me direz vous ? Sauf que vous n'avez jamais eu à faire à la bombe Valarick quand je panique.


 

Petits trucs


 

CE QUE JE PENSE DE LA POUSSIÈRE ❧ On dit qu'elle est mauvaise, néfaste. Personnellement elle ne me fait ni chaud, ni froid. Elle est là, certes, mais elle n'est pourtant pas mortelle. A vrai dire, j'ai un autre avis sur la question. Si l'Autre Côté s'en nourrit, c'est qu'elle a de l'énergie à revendre. Peut-être qu'elle peut servir de carburant, qu'elle pourrait permettre des avancées technologiques impressionnantes. Imaginez un engin se déplaçant à l'énergie de la Poussière, plus de fumée épaisse pour transformer l'eau en vapeur, plus de charbon pour la brûler. Je sens qu'il y a quelque chose à faire.
CE QUE JE PENSE DE L'AUTRE COTE ❧ Jamais je n'y mettrai les pieds de mon plein gré, c'est certain ! A force d'entendre des récits dessus et de voir des Amputés en revenir complètement fous, il est clair que je n'ai pas vraiment envie d'y faire un voyage. Yasnaenialla non plus d'ailleurs et nous sommes très bien tous les deux ensemble, même si je suis curieux de voir à quoi cela pourrait ressembler.
CE QUE JE PENSE DES AMPUTES ❧ Ce sont des criminels, s'ils ont été séparés de leurs Daemons, c'est qu'il y a une raison. Ce ne sont pas des enfants de cœur, ils ont ôté des vies, en ont ruinés d'autres à jamais. Ils méritent probablement leur condition et ce n'est certainement pas moi qui ait pitié d'eux bien que Yasnaenialla ne semble pas être totalement de mon avis. Un morceau d'âme pour des vies gâchées, je trouve que le prix est juste.  

❧ Mes invention et mes investissements m'ont permis d'être plus qu'aisé sur le plan financier, mais je refuse de faire confiance aux banques et je cache ma fortune sous la terre d'un énorme cactus. ❧ J'ai toujours une paire de lunettes de protection sur moi, soit sur le haut de mon front, soit dans une poche. C'est un accessoire indispensable. ❧ Je mange énormément, même s'il m'arrive de sauter des repas une fois que je suis absorbé dans mon travail. ❧ Je ne supporte pas qu'on me dérange une fois en besogne, même un murmure peut me mettre hors de moi. Mon assistante est la seule exception à la règle, je suis dépendant d'elle. ❧ Je me considère comme noble ou du moins j’essaie de me faire passer pour, bien que mes origines soient plus que modestes. ❧ Les légumes sont pour moi le mal incarné, des choses immangeables dont la vue seule me rend malade. ❧ Je déteste les félins, je les trouve vicieux et trompeur, autant dire que je fuis les personnes possédant ce genre de Daemons. ❧ Yasnaenialla adore quand je lui gratte son petit ventre alors qu'elle barbote dans l'eau. De grands moments de complicité entre nous. ❧ Je planifie toujours les choses, de manière à toujours retomber sur mes pieds en cas de problèmes. J'ai donc souvent des plans B ou C, voir D dans mes poches. J'aime d'ailleurs leur donner des petits noms originaux. ❧ Me mettre la tête en bas me permet de réfléchir et me donner des idées. ❧ Les orages et leur énergie me fascinent. J'aimerai un jour les dompter.

 


 

 

 


Bonjour ! Moi c'est la folle dingue, sur la toile on me connait sous le pseudo de Mad Hattress. J'ai 2000 ans et je vis à Wonderland. J'ai trouvé le forum via un post-it et je le trouve moche ! Pour finir je dirai : BOUSTROPHEDON

 
 


Dernière édition par M. Valarick Linunùmillë le Sam 10 Oct - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Valarick ❧ Do the thing !    Mer 7 Oct - 15:46


This will never end cause I want more. More, give me more, give me more.

Histoire


If I had a heart I could love you


Cliquetis des rouages, délicieux bruit mécanique qui grince avec une légère odeur d'huile dans l'air. Les mains dans des gants épais, doigts emprisonnant une clef, le regard bandé sous d'énormes lunettes dont le verre est comparable à des culs de bouteille rendant les yeux de Valarick énormes. Il avait ce petit air à la fois ridicule et appliqué, pris au sérieux malgré cette illusion de gros yeux se promenant sur l'une de ses créations. J'aime le regarder faire, silencieuse, retenant un rire lorsqu'il me lance un sourire accompagné de ce regard disproportionné. Je me tiens loin de son travail, je sais qu'il déteste que j'y fourre mon bec, je me contente donc de le regarder et lui donner quelques outils qui ne sont pas trop lourds pour ma petite taille. Je sais qu'il est soucieux, je le sens et la nuit tombe. Lui faire cesser toute activité va devenir de plus en plus dur, bataille quotidienne lorsqu'il est plongé dans son atelier avec son obsession du travail qu'il n'osera jamais reconnaître.

Il revient de loin mon Rick, nous revenons de loin. Nous connaissons les Limbes, la crainte de sortir de cette trop petite maison pour notre famille, l'odeur du sale, les jours sombres avec trop peu de nourriture. Père absent, domestique dans une grande demeure appartenant à une famille bourgeoise de la haute société, dans un autre univers que le notre, mère trop occupée avec ses deux petites sœurs qui passaient leurs journées à pleurer, nous étions livrés à nous même. Il a très vite commencé à construire des choses de ses petites mains, essayant de rendre le quotidien pour nous plus simple, comme cette pédale permettant d’enclencher un mécanisme qui bordait les petites pour les endormir à distance. Mais nous étions tout de même heureux, Rick, qui se nommait encore Mebrath, aimait ses sœurs plus que tout et se plaisait à s'occuper d'elles en rentrant de l'école alors que nous n'avions même pas huit ans. J'aimais me blottir entre leurs petits bouts de Daemons. Cela soulageait notre pauvre mère et son Daemon, épuisés, mais qui nous aimaient profondément.

Puis un jour les choses ont changées, l'argent commençait à rentrer de plus en plus sans même qu'on ne comprenne pourquoi. Père disait avoir eu une promotion. Nous vivions mieux, mangions mieux et personne ne se posait véritablement de questions. Jusqu'au jour où Père ne rentra plus, apprenant que cet argent en plus provenait d'objets de grande valeur dérobés au travail, ne supportant plus de nous voir aussi démunis alors que d'autres vivaient trop bien à son goût. Son sort avait été scellé, il serait envoyé quelques jours plus tard de l'Autre Côté pour plusieurs mois. En attendant, nous étions condamnés à rembourser ce qui avait été volé, brisant notre tableau familial par ses bêtises. Mère dut vendre la petite maison et sans aucune réserve, nous nous sommes retrouvés à la rue. Mebrath en a tout de suite voulu à son père, le détestant de jour en jour pour avoir anéantit leur vie. Je lui en voulait également et nous commencions à penser que son châtiment était amplement mérité pour avoir tout cassé.

L'hiver approchait et Mère prit une terrible décision : elle nous abandonna avec nos sœurs dans un orphelinat afin de nous protéger. Là au moins, on aurait un toit et à manger. La séparation fut douloureuse, déchirante et jamais nous n'oublieront le regard de notre mère. Il paraîtrait qu'elle est morte de chagrin dans une ruelle quelques mois plus tard, mais ce ne sont que des rumeurs. Jamais nous l'avons revue. Mais Mebrath continuait de veiller sur ses sœurs en bon grand frère, paternel avec elles et refusant de les laisser. Mais les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait, surtout dans un Orphelinat. Malgré l'insistance de ne pas nous séparer, une famille parvint à adopter les deux petites filles qui savaient à peine marcher, nous laissant seuls. Je pouvais ressentir ce vide en Mebrath, ce quelque chose qui lui manquait plus que tout. Alors je me faisais plus grosse, plus douce et je me blottissais contre lui pour tenter d’apaiser notre peine. La seule consolation qu'on en avait, c'est qu'elles étaient entre de bonnes mains et aimées.  

Mebrath s'était renfermé, passant son temps libre dans sa chambre à bricoler, volant constamment des outils. On finit par le laisser faire, si bien que cette petite manie fit qu'une famille le remarque. Un riche ingénieur de l'usine d'aéronef travaillant pour les Pirereth et sa femme. Ils ne pouvaient avoir d'enfant, mais avaient de la place dans leur demeure et de l'amour à revendre. Nous allions fêter nos douze ans et il était rare pour un adolescent de se faire adopter, mais ça arriva.

Les Linunùmillë étaient aimants, bien que strict au niveau de l'éducation, à cheval sur la politesse et les principes, nous avons eu presque une éducation bourgeoise. Mais nous nous sommes attachés à eux, d'autant plus que Mebrath avait un libre accès à l'atelier devenu son refuge. Au fil du temps, il se fit appeler Valarick, comme s'il tentait d'oublier ses origines et d'où il venait. Il était devenu le digne fils de cet ingénieur avec les bonnes manières qui allaient avec, adoptant son ambition. Nous allions de plus en plus à l'usine, commençant à y travailler et suivre un apprentissage. C'est à ce moment que j'ai décidé d'arrêter de changer, me figeant sous cette apparence sur les épaules de Rick.

Nous grandîmes jusqu'à devenir plus matures, adultes. Rick ne parla plus de ses sœurs et regardait désormais les Limbes et les Amputés de haut. Il se faisait passer pour bourgeois, les yeux peut-être plus gros que le ventre. Cela m'inquiétait, je n'aimais pas qu'il fasse mine d'oublier, qu'il manipule de la sorte. Son travail, ses inventions et quelques mensonges nous permirent de nous offrir un bel appartement. Il investit dans plusieurs entreprises, persuadé que cela nous rapporterait plus d'argent pour une plus grande demeure avec un véritable atelier. Il était gourmand mon Rick et pas qu'avec la nourriture. J'étais réticente au début, j'avais peur qu'il finisse comme son père, mais tous s'est stabilisé. Comme promis, il nous offrit une belle maison, prenant soin d'en choisir une avec un bassin d'eau en son centre pour mon plus grand plaisir. Nous venions de rien et voilà qu'on vivait aisément, bien qu'il mentait toujours sur notre condition. Nos origines étaient devenues un secret que personne ne devait connaître à part nous. La seule chose que je n'aimais guère, c'est que nous étions seuls. Certes je n'aime pas beaucoup la compagnie d'autrui, mais parfois le silence pèse, surtout lorsque Valarick passe de trop longues journées dans son sous-sol.

Dangling feet from window frame. Will they ever ever reach the floor. More, give me more, give me more.


Revenir en haut Aller en bas
 
Valarick ❧ Do the thing !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel blush avec ral rouge MAC?
» sites et liens
» 10 Things I Hate About You
» Voici ma collection......!!!
» (M) YOU'RE THE MOST IMPORTANT THING IN MY LIFE - will higginson, rj king, xavier samuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clavis Aurea :: Anciennes Fiches-