AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Messagerie

Partagez | 
 

 It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)   Lun 8 Fév - 22:55

It's absurd to divide people
into good and bad.

People are either charming and tedious.


La paie qu'Eros avait en tant que serveur était assez minable. On ne va pas se mentir, avec un salaire pareil, on vit à peine ! On ne peut même pas se permettre une folie par-ci, par-là ! Et Eros ne pouvait pas gérer son budget de façon pragmatique. Du coup, il était à deux doigts de se faire virer de la chambre qu'il louait dans un immeuble insalubre... N'empêche qu'il l'aimait bien cette chambre ! Elle avait ses avantages ! Comme d'être uniquement la sienne, de lui offrir chaleur et réconfort quand il le voulait, et aussi, il pouvait y atterrir avec qui il voulait, parce que dans ce quartier là, on se fichait bien de lui et de ses fréquentations. Alors, il avait prévu un plan pour la garder sa chambre.

Il avait revêtu une chemise colorée, les vêtements plus « exotiques » qu'il possède, il s'était même fait des motifs ridicules sur les mains pour faire croire à des tatouages mystiques. A dire vrai, il se foutait un peu de la gueule du monde, mais hey, plus le costume était grotesque, plus les gens tombaient dans le panneau. C'était pas sa faute à lui si la stupidité a très peu de limites en ce triste monde ! Caprice n'avait cessé de lui dire qu'il n'était qu'un crétin et qu'il allait finir comme son père. Mises en garde que, bien sûr, il avait ignoré avec un sourire goguenard, les balayant littéralement d'un revers de main en prenant la direction de la vieille ville.

Il se posa non loin du lavoir, d'abord, discret, puis, il avait ôté son manteau sombre de couverture, qu'il avait planqué dans un coin un peu plus loin. Et il était passé à l'attaque. Comprendre par là, qu'il s'était posé pas loin des femmes, son air mystique sur le visage, son étole orange sur les épaules. Il n'avait pas fallu longtemps pour qu'une femme le repère puis une autre. Et que finalement, une plus courageuse s'approche pour lui parler.

« Bien le bonjour, Blanche. » dit-il à son approche.

Elle resta interdite.

« Comment vous savez ? »

La vraie réponse aurait été, « vous êtes pas très discrètes avec vos pintades d'amies », mais il opta pour autre chose.

« Je sais beaucoup de choses, passées, présentes et futures... Vous voudriez que je vous dise ce que l'avenir vous réserve ? Il me suffit de voir votre main... »

Un sourire charmeur et un regard pénétrant plus tard, il avait une main entre les siennes et une floppée d'autres potentielles clientes autour de lui. Ça marchait vraiment bien le coup de la bonne aventure... Et puis, il le faisait pas assez souvent pour se faire pincer...

« Je vois... Un amour naissant qui ne demande qu'à se concrétiser... Et un avenir sous le signe de la famille et de la prospérité... »

Il releva son regard vers la jeune femme rougissante.... Il avait tapé dans le mille... Et c'était si facile ! Il s'imaginait déjà devant une belle pinte de bière après avoir réglé son loyer pour deux ou trois semaines grâce à une si petite heure de comédie !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

❧ MISSIVES : 2476
❧ PIECES D'OR : 13265
❧ AVATAR : Matt Smith
❧ CREDITS : Mad Hattress & Beylin


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)   Mar 9 Fév - 15:24

Prémonitions

Je voiiiis, je voiiiiis, une belle arnaque



Drôle d'endroit pour réceptionner du thé. A moins que ce mystérieux livreur ne soit une femme qui tentait de passer inaperçue. Il y avait mieux que les caquètements incessants et autres rumeurs pour faire cette petite transaction qui n'avait selon moi rien d'illégale. Après tout ce n'était que quelques feuilles innocentes, de, je l'espère, haute qualité et séchées avec amour. D'accord, il y avait probablement le détail "provenant de l'Autre Côté", mais ce n'était pas vraiment important. Enfin si c'était important, pour mes papilles, pas pour les autorités. De toutes manières que pourraient-ils en faire ? Le boire ? Ils n'avaient certainement pas un feu intérieur qui les dévorait à longueur de journées. Le jeter ? Poussière ! Ce serait du gâchis et du pure gaspillage, surtout vu la rareté de la chose. Ce n'était pas comme si un livreur passait d'un monde à l'autre chaque semaine avec des tonnes de marchandises. Cela dit, ce n'était pas une si mauvaise idée, même si pour ça, il fallait mettre la main sur un passage qui n'était pas encore blindé et gardé de pied ferme. J'aurai vraiment du y penser en revenant, rapporter des sacs et des sacs histoire de ne pas devoir ré-infuser cinquante fois les mêmes feuilles et les couper avec le thé pour le moins ignoble et imbuvable de Telgram.

Je finis par repérer mon homme, enfin ma femme plutôt, effectuant la transaction non sans une certaine contrariété, serrant les dents alors que ces pauvres feuilles, une dizaine tout au plus, me coutaient une véritable fortune. Certes, si on se fiait aux documents officiels, je possédais encore une petite fortune à la banque, mais dans la pratique, on entrait pas dans ce genre de banque sans un Daemon. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir user de divers stratagèmes, allant du sac qui bouge jusque au véritable furet (qui accessoirement avait fini par me mordre à sang en signe de protestation). Toujours est-il que mon colis disparut soigneusement dans la poche intérieur de ma redingote. 

Alors que je comptais reprendre le chemin des Limbes, une voix attira mon attention, m'approchant du petit attroupement de curieux qui tombaient droit dans le panneau. Je ne pu m'empêcher de lever les yeux au ciel en entendant les aberrations qui sortaient de la bouche du pseudo médium. Je cherchais son nom, enfui dans les souvenirs d'une autre époque qui me paraît lointaine. Je ne mis pas longtemps à le retrouver, aussi bien que sa liste de ses quelques méfaits passés. Mes yeux se posent un instant sur la louve à crinière, constatant avec un sourire en coin qu'ils avaient été assez futé pour ne pas se faire rattraper, même si ce n'était qu'une question de temps vu le ridicule de la scène.

Je décidais d'être le prochain client ou plutôt victime si on voyait les choses du côté de l'arnaque. J'attendis que la jeune femme se retire avant de m'approcher, plaquant quelques pièces sur la table en relevant un sourcil, ne sachant pas encore si Eros allait remettre mon visage sans ma furette de Daemon ou s'il allait tenter de me pigeonner comme tous les autres. « Allez-y, dites-moi donc ce que l'avenir me réserve. » J'avais presque envie d'éclater de rire, attendant ses inventions tout en observant les traits sur ses mains, probablement de la peinture pour se donner un air plus mystique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)   Mar 9 Fév - 18:49

It's absurd to divide people
into good and bad.

People are either charming and tedious.


L'imposteur enchaînait les prémonitions bidons sans scrupule. Et quel mal faisait-il à donner à ces femmes un peu de rêves ? Ce n'était pas comme s'il leur faisait les poches sans rien leur offrir en retour. D'une, il leur donnait des objectifs de vie, et de deux, il faisait ça avec un air charmant, elles rêveraient peut-être de lui, qui sait ! Ce n'est pas parce que tout le monde paraît prude que tout le monde l'est ! Et ses fréquentations nocturnes le prouvaient. Les apparences sont une chose, la réalité en est une autre. Bref. Il allait achever ses consultations, s'étant fait assez de sous comme ça. Il n'aimait pas être trop gourmand, c'était comme ça qu'on se faisait repérer. Alors, il allait devoir trouver une excuse pour filer, mais on ne lui laissa pas le temps.

Une main d'homme. Fichtre. Un policier ? Il releva la tête. La voix lui disait un truc. Il avait toujours eu une bonne mémoire. Son regard bleuté remonta vers le visage de l'homme. Et il ne mit que quelques secondes à le reconnaître. Comment aurait-il pu l'oublier ? Cet homme lui avait sauvé la mise quelques années plus tôt. Le laissant filer alors que ses méfaits de voleurs de pain étaient à l'époque avérés. Et là... Il resta une seconde silencieux, trop surpris pour dire quoi que ce soit. On aurait pu croire qu'il avait vu un fantôme, et c'était presque ça. Mais il eut un sourire et prit sa main dans les siennes, la retournant.

« Je vois que votre avenir tout comme votre passé est fait de surprise et de bonté. Je vois aussi que vous avez un talent fou pour être là où on ne vous attend pas, et... »

Il s'arrêta, plissant un peu les yeux, regardant par dessus l'épaule de son pseudo client. Ok, là, c'était vraiment une brigade qu'il voyait arriver au loin vers eux.

« Et je vois que si on veut continuer cette conversation, M. Balshilek, on ne va pas appesantir ici... » lui murmura-t-il plus discrètement.

Il ne lâcha pas la main de l'homme, et fit un salut théâtral au reste de la plèbe.

« A très bientôt, mon devoir m'appelle ailleurs ! »

Il ramassa les pièces et attira Balshilek à sa suite, partant en courant dès qu'ils furent un peu cachés. Il tourna d'un côté, de l'autre, et finalement s'arrêta pour choper son manteau et lâcher par la même le bras de l'homme. Il enfila sa redingote, fourrant dans son sac ses étoles colorées. Il releva un visage souriant vers l'homme.

« Je pensais pas vous revoir si vite... Vous... C'est déplacé si je vous demande si vous allez bien depuis tout ce temps ? »

Il fouilla dans sa poche et ressortit quelques pièces, le nombre que l'homme avait posé sur sa table, et les tendit à l'homme, avec une bouille d'enfant content de revoir un membre de sa famille, ou tout comme.

« Pour vous, j'vous fais la lecture de votre avenir gratuitement, m'sieur ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

❧ MISSIVES : 2476
❧ PIECES D'OR : 13265
❧ AVATAR : Matt Smith
❧ CREDITS : Mad Hattress & Beylin


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)   Mer 10 Fév - 16:12

Prémonitions

Je voiiiis, je voiiiiis, une belle arnaque



Le visage du pseudo-médium afficha une bien étrange expression, un air qui correspondait parfaitement au contexte, à croire qu'il était en pleine prémonition ou autres flash venu d'ailleurs, voir que j'étais possédé par un fantôme. Cela dit je n'avais guère l'impression qu'une tête pareille était le fruit d'un quelconque jeu d'acteur ou alors ce petit avait un véritable don. Je me prêtais donc au jeu, m'efforçant de rester aussi sérieux qu'il m'était permis de l'être, une tâche particulièrement compliquée surtout vu le charabia qui tenait les quelques spectateurs en alerte.

Je ne vis pas de suite ce qui précipita le départ de ma diseuse de bonne aventure au masculin, fronçant les sourcils sans comprendre, me faisant embarquer de force dans la combine comme complice, remarquant les quelques agents qui nous scrutaient un peu tard. Poussière, j'avais envie de disparaître et de devenir comme l'air, invisible et insaisissable. Voyons le côté positif ; Eros se souvenait bel et bien de moi, bien que j'aurai préféré une autre formulation que cette formalité qui n'était plus vraiment au goût du jour, je n'aimais guère ça de toute manière.

Il ne fallut pas longtemps avant de me retrouver dans un endroit à l’abri, jetant quelques regards furtifs par mesure de précaution pour être certain que nous n'étions pas suivit alors que mon désormais "complice" se rhabillait. Hors de question qu'on m'arrache les quelques feuilles de ce thé fraîchement acquit ou même de retourner de l'Autre Côté. Un soupir de soulagement finit par sortir de mes lèvres, m'approchant du brun pour me planter en face de lui, bras fermement croisés sur le torse et sourcils froncés.

« Oublions les formalités tu veux ? Tu es totalement inconscient ! Ne me dis pas que tu es toujours dans les magouilles et autres arnaques ? Enfin dire, question rhétorique, je crois que la scène parle d'elle-même. A moins que ce ne soit pour attirer l'attention d'une demoiselle et la courtiser, mais permets-moi de douter de l'efficacité de cette technique plutôt grotesque si tu veux mon humble avis. Tu ferais mieux de t'y prendre autrement. Quelques fleurs et compliments ça fonctionne aussi. »

Je murmurais, histoire de ne pas non plus trop attirer l'attention, ce qui décrédibilisait tout le sérieux de la reproche. Je finis par récupérer mes quelques pièce en levant les yeux au ciel. « Tu es médium, tu devrais le savoir non ? » Répliquais-je en riant en guise de réponse. « Je vais bien, mais je te conseille de ne pas te faire avoir, cette fois je ne sais plus te sauver la mise. Que dirais-tu d'une pinte ? C'est ma tournée, enfin si on s'en sort. C'est presque excitant, j'ai l'impression d'avoir braqué une banque. J'exagère je sais, mais ça fait longtemps que je ne me suis pas retrouvé dans le feu de l'action. » Le ton retrouvait sa normalité et son enthousiasme, lui tendant un mouchoir en tissus pour qu'il fasse disparaître ses pseudos tatouages qui risquaient un peu trop d'attirer l'attention. Je ne préférais pas vraiment donner plus de détails pour l'instant sur ma sentence et tout le reste, ce n'était pas vraiment le moment, ni l'endroit, sans parler que l'affaire avait fait quelques émules. Autant ne pas gâcher ces petites retrouvailles trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's absurd to divide people into good and bad. (Pala & Eros)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Vocal People 2010
» Cozy Wrap Simply Good
» Little people Fisher Price
» Les Village People
» Les perles des people

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clavis Aurea ::  :: Le Passé-