AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Messagerie

Partagez | 
 

 ❧ Intrigue: Crash en vue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

❧ MISSIVES : 140
❧ PIECES D'OR : 1464


MessageSujet: ❧ Intrigue: Crash en vue   Lun 1 Fév - 11:06

Crash en vue

Hasard - Mirana


Une alarme inconnue retentit, témoignant d'une catastrophe imminente. Hasard, Mirana, bienvenue à Balgram ou plutôt dans son ciel étant donné que vous vous éveillez dans un aéronef. Comment vous avez atterri là ? C'est un mystère. Mais ne pensez pas que c'est une promenade touristique (et romantique) pour admirer la vue puisque l'engin est sur le point de s'écraser et se réduire en miette sur la ville. Parviendrez-vous à vous poser correctement sans faire trop de dégâts ? Le plan vers un passage isolé hors de la ville se trouve dans votre poche, faites-en également bon usage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clavis-aurea.forumactif.com

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: ❧ Intrigue: Crash en vue   Mar 9 Fév - 11:44

Crash en vue

Hasard - Mirana


Danger ! Instinct de marin ou instinct de survie, aucune idée, mais la sensation me suit jusque dans l'inconscience, m'extirpant de la torpeur et me faisant me redresser brusquement. Mauvaise idée, mon crâne proteste, oreilles sifflantes et cerveau palpitant un contrepoint parfaitement désagréable aux griffes de Mididisse qui sont enfoncés dans mon ventre, perçant la paroi tandis qu'elle tente désespérément de sortir de sa cachette. Pas bon. Mes sourcils se froncent, tandis que je me redresse, péniblement, remarquant la Veuve évanouie alors que je l'enjambe péniblement. C'est moi, ou le sol penche ?

Y'a pas que le sol qui penche, d'ailleurs, les murs sont bizarrement lisses et incurvés, drôle de forme que je ne me souviens pas avoir déjà croisé de l'Autre Côté, pas avec ces murs presque brillants en tout cas. Mes pieds s'emmêlent, manquent me refaire tomber, tandis que je vais d'instinct vers la porte close, l'ouvrant avec soulagement et la refermant aussi sec en notant les commandes, le siège vide, la ville qui se rapproche, visible à travers la grande plaque de verre. Ok. C'est un cauchemar bizarre, j'ai fait une réaction bizarre à la compagnie de la Sorcière ou alors elle m'a drogué quand on était coincés dans cette caverne et ça fait effet que maintenant. Parce que bon, cette ville, je l'ai étudiée à l'école. Même depuis les airs, je peux reconnaître Balgram. Capitale, plus grande ville, berceau de la civilisation Tegramienne (enfin... j'exagère là, je crois), et plein d'autres choses encore. Ce qui n'explique pas ce que je fais au-dessus avec la Veuve pour toute compagnie. Pas que je l'apprécie pas, mais à part pour travailler, on peut pas dire que je recherche sa compagnie, et le sentiment est mutuel. Je dois rêver, du coup.

Les dents de Midi rejoignent ses ongles, me faisant me courber de douleur, main s'appuyant à la porte de la cabine pour me maintenir debout. Elle est pas contente, vraiment pas contente, et la porte sous ma main se réchauffe lentement, mauvais signe. On va dire que je rêve pas, tout compte fait. Et du coup, je suis dans un vaisseau vide, dans les airs, avec la Veuve pour toute compagnie. Donc y'a pas de pilote. Donc on va s'écraser. Pas bon.

La porte heurte la paroi avec violence tandis que je me rue à la place du pilote, observant un instant la console de bois verni, perdu. Ça ressemble pas autant que je l'aimerai aux commandes d'un bateau, mais bon... va falloir faire avec, et un sourire plein de dents s'étale sur mon visage alors que mes mains se ferment autour du gouvernail.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ❧ Intrigue: Crash en vue   Mar 23 Fév - 0:28

Intrigue 2

Hasard & Mirana



Un soir de pluie et de brouillard, Mirana parcourrait les couloirs de l'orphelinat en silence. Une petite lampe à la main, elle passait régulière la tête dans les nombreuses chambres où les enfants commençaient doucement à s'endormir. Encore un jour de passé, la veuve soupira. Après sa ronde, elle irait voir sa mère. Elle devait la rassurer tous les soirs pour qu'elle dorme tranquillement et encore parfois ce n'était pas suffisamment. Il n'était pas rare que Mirana soit réveillée par les cris de sa mère. La pauvre femme restait traumatisée par la perte de son époux et de son fils. Elle en avait perdu la raison, obligeant sa fille à s'occuper de tout et d'elle. Mirana délaissa bientôt les chambres et vira dans un couloirs menant à la petite dépendance où se trouvait sa mère et où elle-même avait sa propre chambre. Elle resta un petit moment avec sa mère et puis elle se dirigea dans sa chambre. Elle se changea et se coucha en pensant déjà à sa journée du lendemain.

Mirana fut tirée de son sommeil par une alarme incessante. Elle ouvrit péniblement les yeux et regarda tout autour d'elle sans se levée. Étrange, elle ne reconnaissait pas le lieu. Pas étonnant, elle ne se trouvait plus dans sa chambre, mais alors où se trouvait-elle ? Elle se redressa un peu pour remarquer... Hasard. La femme grimaça. Il manquait plus que cela. Elle ne savait pas où elle se trouvait et en plus la seule compagnie qu'elle avait c'était cet homme. Oh bien sûr elle ne le détestait pas totalement, mais elle n'aimait pas s faon d'agir avec les enfants. « Enfants.. les enfants ! » s'écria-t-elle en se relevant à la hâte. Mais elle dût se raviser rapidement. L'endroit tanguait dangereusement. Décidément, elle n'était pas chez elle. Elle se releva plus lentement et se dirigea vers la porte entre ouverte. Mirna regarda Hasard au poste de pilotage. Elle le fixa un moment et se rapprocha de lui. « Vous savez le piloter ? Et on est où là ? Et où sont mes enfants, mes tous petits, mes amours ? » fit-elle nerveusement.  Ses yeux ne cessaient d'aller et venir entre l'homme et... le dehors, la terre qui se rapprochait dangereusement. Elle devait garder son calme, chose qui malgré elle lui était totalement impossible en l'état actuel des événements  « On va finir par s’écraser si vous ne faites rien. Débrouillez-vous comme vous voulez mais empêchez ce désastre. Que feront mes petits trésors sans moi ? Je ne peux pas finir comme ça, nous ne pouvons pas finir aplatis comme des crêpes. Vous serez nourri, blanchi et logé si vous nous sortez de-là je vous le promets. » Oh que c'était un jeu dangereux. Elle les voyait déjà les jours difficiles à devoir le supporter dans son orphelinat auprès de ses petits anges. Mais l'heure était grave et elle n'avait plus vraiment le choix. Elle ne savait absolument pas piloter et lui visiblement semblait comprendre un minimum les différentes commandes. Et puis soudain elle réalisa, sa tenue. Une petite  nue digne de la nuit qui lui couvrait le corps. Horreur, elle lança un regard noir à l'homme le dissuadant de faire une quelconque remarque déplacée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: ❧ Intrigue: Crash en vue   Mar 23 Fév - 11:12

Crash en vue

Hasard - Mirana


Mes yeux se ferment un instant tandis que la Veuve fait irruption dans la cabine, appelant les gosses dont elle s'occupe et distribuant les ordres et suppliques sans le moindre calme. Elle est fidèle à elle-même, la Veuve, sa réaction même pas surprenante face à la situation, mais pour une fois j'aurai préféré qu'elle la boucle et qu'elle attende dans un coin au lieu d'envahir le poste de pilotage. Entre comprendre les différentes commandes tandis que j'expérimente avec le gouvernail. Ok, c'est multidirectionnel, ce truc, première chose à se rendre évidente tandis que l'aéronef suit mes expérimentations avant que je nous fasse virer à babord. Si je me souviens bien des cours sur Balgram, y'a un grand lac près de la ville, et tant qu'à faire, nous y écraser vaut mieux que s'écraser sur les faubourgs ou les remparts. J'ai pas envie de tuer tout ces gens, pour être honnêtes. Et vu que je vais pas savoir nous faire atterrir, vaut mieux qu'on s'écrase dans de l'eau. J'espère pour la Veuve qu'elle sait jamais, pas que je vais lui dire. Ça voudrait me concentrer sur autre chose que naviguer ce foutu aéronef, après tout. Faudrait peut-être que je lui réponde, d'ailleurs. Qu'elle nous fasse pas une crise d'hystérie.

"On est à Balgram, j'essaie de nous empêcher de nous écraser sur les faubourgs et de tuer je sais pas combien de gens, nous y compris, j'ai pas vu les mômes mais j'suppose qu'ils sont endormis au fond de leurs lits, et doit y avoir des couvertures dans un coin si vous voulez vous couvrir."

Une nouvelle lance de douleur me traverse le ventre, décalée sur le côté, me faisant me mordre la langue. A croire que cette gourde de Midi a choisi de déménager, douleur augmentant en intensité et en fréquence. P't'être le manque de thé ? Mais j'ai bu ce qu'il fallait hier soir, et elle sait qu'il faut la boucler quand je navigue... Y'a un truc qui doit clocher, alors, elle doit pas aimer le décor ou je sais pas quoi. En tout cas, elle a intérêt à décider qu'elle a le vertige en plus d'avoir peur de l'eau, une phobie débile ça va bien, et elle m'a escaladé assez souvent, et fait de même avec les mâts, pour qu'une peur pareille soit qu'une lubie.

Distraitement, je vois les remparts s'éloigner tandis qu'on finit de changer de cap, mes mains recommençant aussitôt à jouer avec les différents leviers et commandes. C'est bien d'avoir changé de cap, mais je fais comment pour entamer la descente, moi ? Nouvelle pique de douleur, ma main faisant glisser le gouvernail vers l'avant au passage, nez de l'engin s'inclinant légèrement en réponse. Ah ouais c'est vrai, j'avais oublié, multidirectionnel. Donc, pousser vers l'avant, on pique, vers l'arrière, on redresse, bâbord, tribord, et plus j'y mets de poids plus ça répond de façon marquée. Message reçu. Je nous redresse un instant, le temps d'essayer de calculer à l'oeil de combien on doit virer pour rejoindre le plan calme et argenté qui doit être le lac de Balgram. J'vais attendre un peu pour nous faire descendre, je crois, j'suis pas sûr de la distance. Puis tant qu'à faire, autant laisser les faubourgs derrière nous avant de risquer de me planter et de nous faire nous écraser contre la terre plutôt que les eaux. On s'ra que deux à mourir, comme ça.

"Z'auriez pas un peu de thé, j'suppose ? Ou l'occasion de voir si vous pouvez trouver un peu de laudanum ? Midi arrête pas là."

Et c'est pas l'moment de me laisser distraire par la douleur qui me transperce le flanc en vagues brûlantes. J'ai un crash à éviter, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ❧ Intrigue: Crash en vue   Sam 27 Fév - 0:45

Intrigue 2

Hasard & Mirana



Mirana, femme de plus de quarate ans et fidèle à elle-même commençait déjà à arpenté la salle en long, en large et en travers. Elle prenait malgré tout grand soin de ne pas trop s'approcher des bords. La vue qu'elle y trouvait lui donnait vaguement la nausée. Avait-elle le vertige ? Elle n'en savait rien elle n'était presque jamais monter en hauteur laissant les hommes 'occuper de la toiture de son orphelinat. C'était fou tout ce qu'on obtenait avec un sourire et quelques larmes. Et puis Mirana avait son charme et elle le savait encore très efficace malgré le temps qui passait. Et en ce qui concernait Hasard, elle avait une arme redoutable. Il venait travailler chez elle et en échange, il pouvait y passer la nuit. C'était un avantage qu'il avait su acquérir rapidement et la quadragénaire en profitait largement. Il fallait bien reconnaître qu'il faisait de l'excellent travail alors pourquoi s'en priver. Mirana faisait des aller-retour dans la  pièce lorsque l'homme daigna enfin lui répondre au sujet des enfants. Les enfants, sa principale préoccupation en ses heures graves. De toute évidence, elle ne savait pas ne pas y penser. Ils étaient toute sa vie, son âme, sa raison d'être. Sans eux, elle ne savait pas se qu'elle serait, mais elle aurait sûrement sombrer dans la folie avec sa mère. Ils étaient sa bouée de sauvetage. Et en dépit des apparences, elle était bien plus dépendante d'eux que eux ne l'étaient d'elle.

Mirana écarquilla les yeux lorsqu'il prononça le nom du lieu où ils se trouvaient. Enfin  se trouver, c'était un bien grand mot. En réalité ils le survolaient plus exactement. Mais quoi qu'il en fut, ce nom ne lui disait absolument rien. Pourtant elle avait eu le temps de voir du pays un peu dans sa jeunesse. Mais rien , il ne lui évoquait absolument rien le néant, le trou noir. Elle s'approcha d'Hasard et regarda tous les boutons. Il y en avait tellement. Réussissait-il réellement à faire la différence entre tous ? Ou bien cherchait-il simplement à la rassurer. Rapidement elle opta pour la première des solutions. Ce n'était pas du genre de l'homme. Il disait plutôt les choses telles qu'elles étaient un point c'est tout. D'ailleurs il ne tarda pas à le dire très clairement qu'ils allaient sûrement s'écraser. S'écraser, mais où, il parlait de faubourg à éviter. Elle voulait bien elle, mais comment.

« Balgram.. » répéta-t-elle. Non vraiment elle ne voyait pas. « Et où est-ce Balgram ? Et ces faubourg, sont-ils grands ? Pouvons-nous les éviter à temps. Je ne voudrai pas avoir la mort de pauvres innocents sur la conscience. »

A ça non, évidemment qu'elle ne le voulait pas. Elle avait déjà plus ou moins celle de son frère, une suffisait largement. C'était peut-être égoïste, mais à 40 ans passé, elle s'en moquait un peu de l'être ou de ne pas l'être. Elle avait deux priorité, sa survie et évidemment celle de ses chers petits. Elle leur donnait tout, tout et bien trop à n'en pas douter. Mais elle avait tellement d'amour à donner, à transmettre. Hasard avait sûrement raison. Ils devaient être bien au chaud au fond de leur lit, eux ! « Non merci je n'ai pas besoin de couvertures. » Articula-t-elle comme toute réponse à sa question. En revanche, l'idée de savoir ses petits cœurs sous les leurs suffisait à la faire sourire. Et en un rien de temps, la directrice se détendit enfin. La perspective de savoir les enfants hors de tout danger lui suffisait amplement. Elle ne demandait rien de plus. Enfin si, en cet instant présent, elle voulait tout de même ne pas s'écraser on ne sait où, avec cet homme pour seule compagnie. Si elle devait mourir, elle aurait au moins que cela soit en une meilleurs compagnie. Mais fort heureusement pour elle, Hasard s'avérait être bon pilote, même de ce drôle d'engin volant. Mirana manqua toute fois de s'étrangler lorsqu'il vint lui demander du thé.

« Du thé ? Certainement pas. Ce n'est pas très bon le thé. Et puis je vous signale que je me trouvait au fond de mon lit moi avant de me retrouver coincer ici. Je peux éventuellement voir ce que je peux trouver là mais je doute qu'il y ait du thé tout de même. Mais si c'est pour Midi, je vais voir ce que je peux faire. »

Il était bizarre tout de même. Mais enfin, il devenait presque supportable lorsqu'il parlait ainsi. C'était qu'il y croyait lui qu'une certaine Midi s'était réfugier dans son ventre. Elle, Mirana elle ne pensait rien de tout cela. Elle le laissait dire et tentait de le soulager quand il avait ses crises en sa présence. Elle avait un peu l'impression de pouvoir la materner et ça ne lui déplaisait pas. La Brune sortit de la pièce et se mit en quête du breuvage miracle. Elle doutait un peu d'en trouver mais cela ne coûtait rien d'essayer. Puis elle revint tout sourire.

« J'ai pas le thé mais j'ai la laudanum. Cela ira ? » demanda-t-elle un peu inquiète tout de même.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: ❧ Intrigue: Crash en vue   Ven 1 Avr - 16:46

Crash en vue

Hasard - Mirana


Le discours de la Veuve tombe dans l'oreille d'un sourd, aucun mot ne me parvenant tandis que je me concentre sur ma tâche et tente d'occulter tout ce qui n'est pas les commandes. De toutes façons, la Veuve raconte jamais rien d'intéressant, elle est sans doute en train de râler et de se plaindre d'être loin de ses petits ou que sais-je encore. Rien d'intéressant, comme je disais. C'est un automate mal remonté cette femme, elle a que trois idées dans la tête, et c'est moi qui le dis, alors que je suis loin d'être le roi des génies. Le roi des crétins, par contre, c'est possible. Quoiqu'il y a un peu de concurrence, à en croire la Sorcière. Mais bon, c'est la Sorcière, le fait d'avoir le pantalon rempli suffit à passer pour un idiot à ses yeux.

Je continue de manœuvrer, vaisseau m'obéissant avec une aise qui me rend nostalgique de mon bateau et de l'époque où je naviguais, seul ou avec le reste des hommes du village. J'aurai p't'être dû partir à Balgram, apprendre à naviguer les aéronefs, c'est pas désagréable franchement. Même si ça serait mieux si Midi arrêtait de me bouffer le ventre de l'intérieur. Elle a avalé un champignon louche quand on était dans la forêt avec la Théière, ou quoi ? Fin, peu importe. Au moins, il y a du laudanum, et je m'empresse de descendre l'ampoule. Tant pis si j'en ai trop pris, de toutes façons, j'ai entamé la descente. Au pire, on crashera. Le nez amortira.

La douleur s'étouffe tandis que le lac se rapproche, vaisseau s'y posant sans problèmes, et je n'hésite pas un instant à attraper le bras de la Veuve et la tirer dehors, la forçant à patauger jusqu'à la rive avant de l'entraîner vers le scintillement au loin. Si elle proteste je n'entends rien tandis que je mets un pied devant l'autre, mécaniquement, regard fixé sur le scintillement. J'espère que c'est un Passage, pas une hallucination. De toutes façons, je m'en fiche, y poussant la Veuve et la regardant disparaître avant de faire demi-tour. J'ai soif, et tout tourne, et hey, suis rentré dans mon monde ! Ça se fête. Je pense. J'en sais rien, je veux juste boire et nager, et je m'enfonce dans le lac sans hésiter, jusqu'à ne plus avoir pied, bouche grande ouverte pour avaler l'eau goulument. Je ne me rends même pas compte quand mes bras cessent de me maintenir à la surface et que je m'enfonce dans le liquide, buvant toujours à grosses gorgées. Je sens pas Midi râler, donc tout doit aller bien. Elle peut parler même si j'ai pris du laudanum, j'en suis sûr. Et on va pas se noyer.

J'suis un marin, après tout.

Je continue de boire, et de sombrer, et je me rends compte de rien. Fait silence, Midi dort, j'ai pas mal, je suis à Telgram... Tout va bien.

J'suis enfin rentré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❧ Intrigue: Crash en vue   

Revenir en haut Aller en bas
 
❧ Intrigue: Crash en vue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos Kiddy Comfort Pro (4* crash test TCS) - groupe 1/2/3
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves
» Les Crash Dummies
» Qu'est ce qu'un crash-test ?
» Résultats crash test....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clavis Aurea ::  :: Le Passé-