AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Messagerie

Partagez | 
 

 « Frozen » ❧ Ft. Hasard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

❧ MISSIVES : 51
❧ PIECES D'OR : 1325
❧ AVATAR : Asa Butterfield
❧ CREDITS : sparkle


MessageSujet: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Ven 18 Déc - 15:17

Frozen

I'm frozen to the bones, I am.



Quelle idée stupide d'avoir entrainé Monsieur Jaiunsingedansleventre dans ce trou gelé. La prochaine fois, je réfléchirai plus longtemps avant de le provoquer en pari et devoir le supporter plusieurs longues heures. Je me maudissais intérieurement, main posée sur le manche de ma serpe attachée à ma ceinture avec une envie irrésistible de lui enfoncer au beau milieu du front. Qu'il ose prononcer le mot "sorcière" une fois de plus ce boulet. Enfin avec un peu de chance, il finirait congelé dans cette forêt aux allures morbides. Je peux peut-être le perdre aussi, le semer quelque part alors que je l'occupe un instant. Sinon il peut malencontreusement se prendre les pieds dans un piège à ours ou bandersnatch, c'est une autre solution.

De plus, mes pas étaient maladroits, douloureux, désagréables. Après tout je ne me voyais pas vraiment marcher pieds nus sur le sol gelé, je tenais tout de même un tant soi peu à mes orteils. Je détestais les chaussures, enfermer mes pieds dans des paires de chaussettes et ne pas entrer en contact avec la terre. Ma tenue n'était de toute façon pas conventionnelle, pantalon masculin pour mieux me déplacer entre les branches fraîches qui jonchent le sol. Les robes étaient trop serrées, trop volumineuse et ne provoquaient que des malaises ou des catastrophe. Je n'osait même pas imaginer les morceaux perdus au fil de la marche, coincés dans des branches, déchirés intentionnellement parce que trop encombrants. Je préférai faire correctement mon travail plutôt que d'avoir l'air d'une vraie femme dans les conventions et les normes. Après tout, le ridicule ne tue pas et j'avais de quoi couper la langue du premier qui osait commenter ce choix.

Je n'étais pas là pour un bal, j'étais là pour trouver cette plante rare et miraculeuse contre les fièvres. La mission était périlleuse, le spécimen ne fleurissait qu'à cet endroit et devait resté gelé par le froid, sans quoi ses effets seraient inutiles. Le problème c'est qu'avec Hasard dans les pattes, j'avais bien peur de ne pas pouvoir ramener la plante encore piégée dans la glace au village.

Cela faisait à peine quelques mètres et les pièges de glace montraient déjà leurs prises. Tantôt un papillon de nuit, tantôt un oiseau sur une branche. Plus nous avancerions et plus les créatures prises au piège seraient imposantes, parfaitement conservées, comme endormies en attendant de revivre, une fois décongelées. Omis ce détail pour le moins morbide, le lieu était plutôt joli, avec un étrange côté magique et fascinant ; les arbres scintillaient dans leurs prisons translucides et les étoiles blanches et poudreuses tombaient de leurs branches encore libres, au dessus de nos têtes.

« Ça ne devrait plus être très loin. » Je ne sais pas vraiment pourquoi je tentais de rassurer mon boulet, vapeur blanche sortant de mes lèvres et indiquant que la température était loin d'être chaude, le tout en resserrant l'épaisse fourrure qui recouvrait mes épaules. Je n'aimais guère montrer des signes de faiblesses, certainement pas devant un homme et encore moins un Amputé, mais il fallait avouer que le froid l'emportait, surtout que la neige commençait à tomber.

Je ne sais ni comment, ni pourquoi, mais ma foutue chaussure se mis à partir en avant sur une plaque de verre-glas, me faisant partir instantanément en arrière et tomber sur Hasard en l'entrainant dans ma chute qu'il finit par amortir. « Fichues semelles bonnes à rien ! » Je marmonnais, me redressant tant bien que mal, regard noir en direction de l'homme. « J'ignore comment tu t'y es pris, mais tu vas vite regretter de m'avoir fait tomber et entrainé dans ta chute ! Et ne me dis surtout pas que j'ai écrasé ton soi disant macaque ou je te jure que je vais m'énerver. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Ven 18 Déc - 18:50

Frozen

The cold never bothered me anyway


   
Crétin. Y'a pas à dire, je suis pas aidé, suffit de voir ma situation. Coincé au milieu de nul part avec la sorcière qui ne supporte pas d'être appelé comme ça, la neige troublant mon champ de vision et crissant sous mes bottes, je me sermonne mentalement, Mididisse trop occupée à bouder pour en rajouter une couche. Elle aime pas la neige, ça ressemble trop à de l'eau. Et j'aime pour exactement la même raison, la neige, la glace, l'eau, c'est ma version du paradis. La seule chose que j'apprécie dans tout ça, la forêt blanche qui nous entoure et le froid qui blanchit nos souffles. Ça change des plaines et de l'herbe.

Je sais que la blonde cherche une plante, une qui doit apparemment rester gelée pour faire effet, ou une histoire de ce genre. J'avoue n'avoir rien compris à ses explications, peut-être à cause de ses regards noirs et de la serpe qu'elle câline un peu trop, même en ce moment. Quand même pas ma faute si j'oublie les noms, si elle aime pas que je l'appelle sorcière elle a qu'à me suggérer un autre surnom ou me rappeler son nom, au lieu de juste râler. Mais la demoiselle est susceptible, et même moi j'ai pas mis longtemps à deviner qu'elle est pas vraiment ravie que je sois un homme.

Mon regard se promène, notant les formes gelées tandis qu'une boule se forme lentement dans mon ventre. Ils sont piégés dans la glace, intactes, me donnant l'impression qu'ils sont juste figés. Est-ce qu'il y a des daemons parmi eux ? Poussière à jamais piégée, incapable de s'échapper, les forçant à maintenir la forme qu'ils avaient adopté ? Nan, c'est stupide, y'a pas de Poussière ici. Enfin, ils disent ça, mais Midi est toujours là, juste cachée dans mon ventre. Mais peut-être qu'elle y est parce qu'elle a plus de Poussière pour vivre hors de moi ? Bonne question... pas le temps d'y réfléchir malheureusement, ma tête se tourne vers la sorcière qui me parle avant que je me retrouve par terre, blonde étalée sur moi et crâne douloureux d'avoir cogné contre une racine gelée. Une épine de douleur me fait me courber sur moi-même, mâchoires serrées.

"La ferme Midi, c'est pas toi qu'as mal au crâne. Et Sorcière, si je voulais te faire tomber, j'éviterai de tomber avec toi, t'es pas légère tu sais, et tes fourrures aident pas. Oh, et si tu décides de me planter ta serpe dans la gorge, j'te conseille d'attendre qu'on soit dans un coin plus chaud, faudrait pas que la plaie gèle avant que j'ai pu me vider de mon sang, ça s'rait moins marrant pour toi."

Son irritation est presque amusante tandis que je me redresse à mon tour, époussetant mes vêtements et la longue cape de fourrure qui les recouvre. Elle m'aura coûté pas mal de boulot, mais ça en valait la peine, mes habits secs et chauds en dépit de la chute. Je fais rouler mes épaules pour m'amuser, exagérant le mouvement avant de regarder autour de nous. Aucune plante en vue, juste des arbres couverts de gel, de la neige, et des animaux gelés de tailles diverses, visible entre deux branches. C'est effrayant, on dirait le travail d'un monstre, ma main allant taper contre un tronc par réflexe. Je sais pas si taper du bois marche quand il est couvert de givre, mais ça peut pas être pire que rien faire. Lentement, mes jambes recommencent à se mouvoir, faisant crisser la neige tandis que je continue de scruter le sol, voix se répercutant bizarrement au milieu des flocons.

"T'es sûre que t'as le bon coin ? A part des tas de neige fichus bizarrement et des statues de glace, y'a pas grand chose ici... elle est peut-être sous la neige, ta plante ?"

A tous les coups, elle va lever les yeux au ciel, et râler, et me traiter de crétin, comme d'habitude, mais franchement, si on cherche une plante gelée, je vois pas pourquoi elle serait pas sous la neige, c'est pas comme si elle pouvait s'épousseter après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 51
❧ PIECES D'OR : 1325
❧ AVATAR : Asa Butterfield
❧ CREDITS : sparkle


MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Mar 22 Déc - 22:29

Frozen

I'm frozen to the bones, I am.



Je ne m'étais certainement pas privée en me relevant, appuyant bien sur un morceau appartenant à Hasard, je me fichais bien de savoir lequel. Au moins je ne suis pas recouverte de neige et encore sèche. En fin de compte il avait son utilité celui-là, même si j'aurai aimé ne pas entrer en contact avec lui sous peine de l'entendre parler tout seul en s'imaginant que son singe serait mort écrasé par mon postérieur. Je ne sais pas où était le problèmes chez celui-là, s'il avait mangé quelque chose de louche ou s'il avait passé trop de temps à Tulgey. Peut-être même qu'il avait fini par se baigner dans cette foutue rivière. J'aurai plus de patience pour écouter ses lubies, j'en ferai un bon sujet d’expérience, voir ce qui pourrait lui faire croire que son Daemon n'était pas dans son ventre. J'imagine qu'un Daemon physique doit déjà vachement encombrant, à devoir l'attendre ou l'inverse, mais alors un Daemon dans l'estomac, c'est limite si on doit oser manger. Comment il fait d'ailleurs ? Pour manger ?

« Appelle-moi encore une fois "Sorcière" et je me ferai un plaisir de te découper la langue ! Je suis certaine que je ne serai pas la seule à apprécier ce geste et pour ça au moins, pas besoin d'attendre de sortir d'ici. » C'était automatique, au mot, j'étais sortie de mes pensées et ma main s'était posée sur la serpe que je brandissait en direction de l'Amputé. Sorcière. Un véritable déclencheur qui avait le don de me faire monter en un quart de tour. Reste calme Rutha, reste calme, il ne vaut pas la peine de gaspiller ton énergie, tu vas te refroidir et tu en as besoin.

Je finis par ranger l'outil faisant office d'arme, me remettant en marche alors que l'autre commençait à faire l'enfant. Je détestais les mômes, encore plus lorsqu'un adulte avait le même comportement qu'eux. Je savais que c'était une mauvaise idée. « Cesse de faire l'enfant, visiblement tu ne sais faire que piailler et te trainer dans la neige. J'ai dis que ce n'était plus très loin, pas que c'était juste sous notre nez. La patience ce n'est pas ton fort, moi qui croyais qu'il en fallait pour naviguer. Ou alors c'est que tu as faim, les hommes ça crève toujours de faim et si en plus tu te dis que tu ne veux pas manger pour écraser ton singe de compagnie ça explique beaucoup de chose. Tu n'as qu'à lécher un glaçon, tiens regarde celui-là avec un tartinillon dedans, ce sont des protéines. »

Le ton était amer alors que j'avançais, contournant une espèce d'ours piégé dans la glace et qui venait de presque me faire sursauter avec sa gueule ouverte et ses dents acérées. Non je ne paniquais pas ou alors juste un tout petit peu, il venait de m'avoir par surprise alors que je relevais les yeux. Tiens c'est drôle, la neige tombe de plus en plus, soufflé par un vent glacial qui emportait les flocons. je fronçais les sourcils en direction du ciel. Pitié non, pas de tempête, pas ici, pas maintenant et surtout pas avec lui. Je serrai les dents, incapable de croire ce que mes lèvres allaient devoir sortir et qui m'irritait déjà. Pourtant la sagesse dépassait mes appréhension et ma mauvaise humeur envers l'homme.

« Je pense que le blizzard arrive, on ferait mieux de trouver un abri et faire du feu le temps qu'il passe, je ne tiens pas à rester congelée et servir de spectacle au prochain voyageur. Je pense qu'il y a des grottes vers l'est, on devrait y être en sécurité. Maintenant, si ça ne te plait pas, libre à toi de vouloir rentrer au village seul et faire demi-tour, mais je te conseille de te dépêcher. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Mer 23 Déc - 18:21

Frozen

The cold never bothered me anyway


 
Pas de surprise, les menaces tombent, tandis que j'observe autour de nous, suivant la Sorcière lorsqu'elle se remet en marche sans un mot. C'est amusant, cette façon qu'elle a de partir au quart de tour, juste pour un mot, en fait. On pourrait croire qu'elle m'aurait gravé son prénom dans la main, depuis le temps, mais non, juste des menaces, et c'est pas ça qui va m'aider à me souvenir de comment je suis censé l'appeler, pour être honnête.

Les flocons se font plus nombreux, plus épais, tandis que nous progressons, idée de manger un glaçon me faisant lever les yeux au ciel. Je suis lent, pas complètement stupide, et certainement pas affamé. De toute façon, j'ai du pain, de la viande séchée, des fruits et du thé dans mon sac, comme à chaque fois que je pars en expédition, sans compter d'autres bricoles dont j'ai appris il y a des années déjà qu'elles étaient indispensables. Et maintenant, alors que la neige redouble et dissimule partiellement les formes dans la glace, donnant l'impression qu'elles semblent sortir de nulle part, je commence à regretter d'avoir accompagné la Sorcière ici. On va se retrouver coincés dans le blizzard. Et elle le sait, vu sa remarque, mes épaules se haussant en réponse tandis que je passe devant elle, scrutant le sol à la recherche d'un déclin qui puisse indiquer une grotte et en profitant pour ramasser brindilles et branches plus épaisses encore couvertes d'épines. On en aura besoin, et tant pis si elle râle comme quoi je nous ralentis.

La grotte qu'on trouve n'est pas très grande, nous obligeant à être proche, et j'imagine déjà les soupirs et remarques tandis que je tresse les plus grosses branches entre elles, ressortant pour en chercher de nouvelles aux alentours avant d'enfin finir la couverture, m'en servant aussitôt pour boucher l'entrée de la grotte. Ça devrait empêcher le gros de la neige de rentrer, et garder notre chaleur à l'intérieur, tandis que je me débarrasse de ma cape et arrange le bois, l'épluchant rapidement avec un couteau pour atteindre l'écorce sèche, toujours silencieux. J'ai rien à dire de toute façon, je préfère m'assurer qu'on survive à la tempête, priorités et tout ça. J'ai aucune envie que Mididisse s'enrhume et me rende malade à mon tour, une fois, ça m'a suffi. L'amadou refuse de s'enflammer du premier coup, mais je finis par faire partir un feu, m'appuyant contre ma fourrure tandis que je m'installe contre la paroi pour m'isoler d'elle et du froid qu'elle a dû engranger. Ça, je connais, ça c'est familier. On a tous appris ça, quoi faire en cas de naufrage, comment se débrouiller dans toutes sortes de situations. On sait jamais quand la chance peut tourner, après tout. Pas que ça m'aura toujours été utile. J'ai bien été assez con pour sortir alors qu'une tempête approchait, après tout.

"Ça va, t'as pas froid ? Et me sors pas que je te demande parce que t'es une femme, on est coincés là ensemble, alors si tu pouvais ignorer que je suis un homme le temps que le blizzard se calme, ça m'arrangerait. Je compte pas te sauter dessus, j'ai été marié une fois, ça me suffit, aucun désir de renouveler l'expérience, surtout que tu vaux pas ma femme, pas d'offense."

Machinalement, je prends une petite gorgée de thé, m'excusant mentalement auprès de Midi avant de tendre la flasque à la blonde, prêt à la retirer si elle tente de me la lancer dessus. Elle est assez susceptible pour ça. En fait, elle est assez susceptible pour se mettre en tête que je me moque d'elle, en dépit de mon sérieux. On est coincés ensemble, c'est pas le moment de s'arracher la langue ou la gorge. Vu comment le vent commence à hurler au-dehors, le blizzard doit gagner en intensité, et je préférerai ne pas me réveiller égorgé ou éventré si on se retrouve piégé plus de quelques heures. Éviter de geler va déjà être assez dur, je vois mal la Sorcière accepter de partager de la chaleur corporelle, même pour sauver nos peaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 51
❧ PIECES D'OR : 1325
❧ AVATAR : Asa Butterfield
❧ CREDITS : sparkle


MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Jeu 31 Déc - 13:12

Frozen

I'm frozen to the bones, I am.



La grotte se dessine peu à peu, antre sombre et pourtant chaleureuse alors que le froid nous engouffrait. J'avais cette désagréable sensation que la température baissait encore et encore avec cette crainte de finir comme le tas d'étranges statues vivantes. Je ne voulais pas devenir un morceau de glace, encore moins si j'étais dans le même morceau de glace que Hasard. Je voyais déjà les visiteurs s'inventer tout un tas d'histoires d'amour niaises répugnantes au possible. "Ci-gît les amants maudits par le froid, ils se retrouvaient en secret pour éviter leurs familles". A vomir. Mais qui sais, j'aurai peu-être le temps de le faire tomber et brandir ma serpe, histoire que la scène soit tout de même plus héroïque et moins ridicule, hors de question qu'on m'associe positivement à cet être légèrement fou et au singe dans le ventre. Je voulais une belle mort, pas forcément une mort héroïque ou qui impressionne, mais une mort moins horrible que figée à jamais avec un type louche. Regardons le bon côté des choses, ça aurait pu être monsieur carrésetanglesdroits et sa manie de me faire perdre mon temps.

Mes pieds se dirigent automatiquement vers l'antre, cherchant à mon tour du bois sec qui aurait été abandonné par une bestiole ou un visiteur malchanceux comme nous. Heureusement, j'avais des allumettes, sait-on jamais dans ce genre d'endroit, j'avais préféré être prévoyante. Le temps de ramener quelques pauvres racines qui pourraient servir de combustibles, l'autre avait déjà fait du bricolage. Au moins pour ça il était efficace. Je m'installe en tailleur près de la flamme, sortant la boite de métal initialement prévue pour la plante à garder au frais et verse le contenu de ma gourde dedans pour la mettre sur le feu. Je n'aurai qu'à faire fondre de la neige si la soif revenait après ça. J'écoute distraitement les paroles de l'autre, haussant les épaules. Je sors les quelques feuilles de thé séchées pour les mettre dans l'eau qui bouillonne, ôtant la boite des flammes.

« Je crois qu'on va devoir mettre de côté nos rancunes personnelles pour l'instant. Je n'ai pas envie de gaspiller de l'énergie pour ça. Après tu peux toujours me demander si tu veux que je te découpe les orteils parce qu'ils sont trop gelés. » J'attrape la gourde qu'il me tend et la vide, jetant son breuvage qui doit mariner là dedans depuis un moment. Le geste pourrait paraître désagréable, pris comme un "je ne veux pas de ta cochonnerie", mais je finis par remplir le contenant avec le thé chaud totalement improvisé. « Celui-ci est chaud, vu les circonstances c'est mieux et ça te fera du bien. »

La dernière phrase me paraît étrange et totalement fausse, lui vouloir du bien, ça ne colle pas vraiment. Surtout que si la tempête dure des jours je pourrai m'en servir comme une réserve de viande fraîche. Une fois le brun servi, je remplis ma gourde, avalant une longue gorgée de ce thé chaleureux qui réchauffe les entrailles. Un soupir d'aise emprunt de buée due au contraste de température m'échappe. Je sens la vague brûlante descendre le long de mon estomac, sensation étrange et à la fois agréable.  

« J'arrive pas à croire que je vais sortir un truc pareil, mais on devrait partager nos capes et s'en servir comme couverture. A vrai dire, le mieux serait qu'on soit nus et partage nos chaleurs corporelles, mais franchement je ne pense pas que ce soit la meilleure idée du monde, je finirai probablement par découper tout ce qui a le malheur de me toucher un peu trop et tu prendrais peut-être ça comme un geste d'affection. » Au final l'idée tout à fait sérieuse me fait éclater de rire. Peut-être que c'est le thé, le froid, le mélange de température qui provoquent ce gloussement. Il y avait aussi l'imagination de la scène qui était plus que ridicule, voyant déjà d'ici nos deux corps sous les capes face au feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Dim 3 Jan - 22:28

Frozen

The cold never bothered me anyway


 
Qui l'eut cru, faut nous enfermer dans une grotte pendant une tempête de neige et on est capables de bien s'entendre, la blonde presque aimable pendant qu'elle me répond. C'est peut-être un piège ? Probablement. Ou pas. Quoique j'en sais rien, si ça se trouve, les feuilles qu'elle a fait bouillir et dont elle a rempli ma gourde sont du thé empoisonné. Du thé tue-daemons, et vu qu'elle a pas le sien, elle peut en boire sans problèmes, mais si je peux, ça va tuer Midi. La pauvre, comme si elle avait pas assez souffert déjà, à l'étroit dans mon ventre comme ça. Elle a plus chaud que moi, sûr, mais bon... peut-être que si je bois pas ? Ou que je le dilue dans la neige ? Mais elle risque d'attraper froid... Je ne peux pas m'empêcher de lancer un regard méfiant à la Sorcière lorsqu'elle rajoute que sa mixture me fera du bien. Du bien. Depuis quand elle me veut du bien ? A part quand elle m'a empêché de me baigner dans la Rivière des Larmes je suppose, mais ça compte pas, on se connaissait pas.

"T'es sûre que ça va pas tuer Midi ? Quoique je suppose que t'iras pas me le dire si c'est le cas... Haut les cœurs !"

Mon nez se fronce tandis que la gorgée brulante descend, longue trainée chaude que je peux sentir le long de mon œsophage avant qu'elle ne finisse dans mon estomac, Midi bondissant en réponse, mouvement me forçant à maintenir les lèvres fermées pour ne pas gâcher le liquide. On dirait bien que je l'ai ébouillantée, et je m'excuse mentalement avant de tourner la tête vers la blonde. Je rêve ou elle vient de parler de chaleur corporelle ? Et pire, de rire ? Mes yeux s'écarquillent tandis que je la fixe avant que malgré moi mon rire se joigne au sien, image trop absurde pour être décrite. Nous, nus sous nos capes en fourrure, sans nous étriper ? La bonne blague, elle me couperait en morceaux si un orteil faisait l'erreur d'entrer en contact avec elle, ne parlant pas du reste. Même en étant dos à dos, je parie qu'elle trouverait le moyen de râler.

"Ouais, non, on va s'abstenir pour la chaleur corporelle, quoiqu'à la limite on puisse toujours enlever les chemises, tu devrais pas trop avoir à râler si on est dos à dos. Mais les capes devraient suffire pour l'instant je pense, c'est si on manque de bois que ça sera plus gênant. Faut espérer que la tempête durera pas ou qu'il y ait une accalmie, qu'on puisse aller chercher plus de bois, tant qu'on a du feu tant qu'à faire, on pourra le faire sécher un peu comme ça..."

Mais faut aussi qu'on s'occupe en attendant, on peut pas juste rester là à boire du thé et regarder nos réserves de bois descendre, ça serait pas très intéressant. J'hésite un instant avant d'enlever ma cape et de me rapprocher de la blonde, drapant la cape sur moi et laissant l'excès de matériel trainer près d'elle. Elle le prendra si elle le veut. Une minute doit passer, pendant laquelle je l'observe, avant de me décider.

"Bon, t'as bien fait comprendre que t'aimes pas que je t'appelle Sorcière, et j'ai complètement oublié comment tu t'appelles, alors t'as une idée pour un autre surnom ? Je garantis pas qu'il me reste en tête, mais y'a pas grand chose à faire tant que ça se sera pas calmé, donc... Sorcière t'aime pas, Harpie ça colle pas vu que tu cries pas, La Blonde c'est sans intérêt, y'en a d'autres dans le village... Une suggestion ?"

Mon regard reste posé sur la temporairement-sans-nom, observant sa réaction et me préparant à bondir si elle sort sa serpe. Franchement, vu l'absence de recoins salvateurs dans notre petite grotte, je serai probablement plus en sécurité dehors dans la tempête, si jamais elle se met en colère. Au moins une fois mort de froid, elle sera pas en mesure de tester ses mixtures sur moi ni de me peler comme une pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 51
❧ PIECES D'OR : 1325
❧ AVATAR : Asa Butterfield
❧ CREDITS : sparkle


MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Sam 23 Jan - 13:28

Frozen

I'm frozen to the bones, I am.



Mes yeux se lèvent d'eux-même vers le ciel, enfin plutôt la paroi de la grotte. Cet hurluberlu était impossible, entre sa lubie de son singe dans son estomac et s'imaginer que j'empoisonne son thé alors que je suis en train d'en boire. Ce n'est pas parce que je n'ai pas une bestiole de compagnie que je fais tout pour ne pas en avoir, j'avais toujours été curieuse de ce genre de chose, de savoir ce que ça faisait de partager son être avec quelqu'un, enfin plutôt quelque chose. Cela dit, je ne préfèrerai pas vraiment partager mes pensées, c'est tout de même très intrusif quand on y pense de devoir partager son esprit, on s'étonne que ces "amputés" virent complètement dingues. « Tu penses sérieusement que c'est le moment de sortir ce genre de chose ? Tu ne crois tout de même pas que je serais du genre à m'empêcher d'avoir un animal de compagnie ? En vérité j'aimerai savoir, juste un tout petit peu. Oh et ne te moques pas, ce thé est assez chaud pour te défigurer. »

Le rire de Hasard se joint au mien, situation pour le moins irréaliste, à croire que cette grotte est en réalité pleine de gaz hilarant. C'était une première. La crampe au ventre se fait sentir, continuant à glousser comme une idiote alors que je ne parviens pas à m'arrêter, images ridicules ne parvenant pas à quitter mon esprit. J'ai l'impression que quelque chose s'est cassé dans mon estomac, que l'air commence à manquer alors que mes yeux s'humidifient. Mourir de rire, c'est tout aussi peu glorieux que dans un morceau de glace et surtout ça anéantirait ma réputation. Enfin, l'explosion de restreint, ne laissant que quelques gloussements de temps à autres. Oh poussière non, si nous devons rester ici des jours, ça risquait de ne pas être joli à voir, surtout s'il y a quelque chose d'euphorisant dans l'air. Entre le froid et ça, ça risquait fort de ne pas être beau à voir.

Un bout de cape finit par atterrir sous mon regard encore légèrement embué, hésitant un instant à me rapprocher. Enfin avant d'entendre le flot de paroles qui me fait soupirer et disparaître instantanément mon sourire. « Poussière, j'espère que tu n'as pas séduit ta femme de cette manière ! Si on était pas coincé ici je te ferai probablement manger de la neige avant de coller ta langue à un morceau de glace. » Je finis par m'approcher, résignée, l'instinct de survie parlant plus fort, me collant à Hasard tout en enroulant le reste de tissus, ne comptant pas vraiment me déshabiller de suite, on sait jamais qu'il en profite pour se rincer l'oeil. « Rutha, c'est ce qui fonctionnera probablement le mieux, essaie de ne pas l'oublier cette fois parce que si c'est ton singe qui a la mémoire on est mal. »

J'ôte mes chaussures, libérant mes orteils qui vont se perdre près des flammes pour se réchauffer. Poussière, que ça fait du bien de ne plus les avoir comprimés dans des couches et des couches. « Tu crois qu'on aurait du embarquer l'ours dans le glaçon ? Ça nous aurait fait de a viande, surtout si on reste coincé là des jours. » Le rire réapparaît levant les yeux au ciel en nous imaginant trainer le bloc jusqu'à l'intérieur et attendre des jours pour espérer décongeler la bête. Puis s'il est là depuis quelques siècles, il ne doit plus être si frais que ça.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ MISSIVES : 290
❧ PIECES D'OR : 3385
❧ AVATAR : Nicole Kidman
❧ CREDITS : Mad Hattress & roller coaster


Mes petits secrets
❧ RUMEURS:
❧ RELATIONS:
❧ AMBITIONS:

MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   Mar 9 Fév - 12:21

Frozen

The cold never bothered me anyway


Rutha. Ouais, non, je suis garanti d'oublier, ça ressemble trop à un prénom comme surnom, puis après cette pique au sujet de ma femme, j'ai pas vraiment envie de m'en souvenir. C'était une femme bien, ma femme. Pas touche à son nom, ça, je l'accepte pas, et je deviens brusquement muet tandis que je m'enfonce sous ma cape et que je ferme les yeux, mains croisées sur mon ventre, doigts caressant distraitement Midi à travers l'étoffe et la chair pour la calmer, glissant aisément dans le sommeil. C'est plus poli que de pas répondre à Ruthabaga, et ça a le même résultat, banco.

Le vent souffle à travers la barrière de branchages que j'ai tissé hier soir, neige tombant à gros flocons du ciel comme hier. Elle a l'air de moins tomber, cependant, et je m'empresse de récupérer ma cape (tant pis si Ruthabaga proteste, ça lui apprendra à insulter la mémoire d'une morte, même indirectement) et de la remettre autour de mes épaules avant d'embarquer la blonde cueillir sa fichue plante, me retenant de trépigner d'impatience et cherchant plutôt à la trouver aussi. Ça occupe, et ça aide à oublier la neige qui tombe sur mon bonnet, m'obligeant à régulièrement secouer la tête pour la chasser. Elle s'accumule malgré tout, me tirant un soupir tandis que la longue marche reprend, neige crissant sous les bottes et se perdant dans les yeux. Je reste silencieux, me contentant de fixer les blocs de glace qui parsèment la forêt.

C'est un peu comme des repères, ces blocs, en fait... des repères franchement menaçants, mais des repères quand même. L'ours, puis une vache, un mouton, d'autres animaux qui diminuent progressivement en taille, même une sorte de chat à la dentition souriante et inquiétante. Je veux pas savoir ce que c'est, c'est louche, plus louche qu'un flamand rose. Les tartinillons sont rassurants à voir, après ça, j'en cueille même un dans son long glaçon, le léchant distraitement tandis que notre avancée silencieuse continue, neige se faisant de plus en plus clairsemée. De l'eau, des protéines, ça va pas me tuer. J'espère. Parce que survivre à une journée et demie et une nuit avec la sorcière pour mourir par tartinillon pas frais... on a vu plus digne. Par contre, c'est pas mauvais, et Midi râle pas, y'a pas assez d'eau qui lui tombe dessus d'un coup. C'est à retenir, comme façon de boire.

Je mords dans le reste de mon glaçon tandis que les premiers toits commencent à apparaitre, m'empressant de saluer Ruthabaga avant de m'éclipser, n'essayant même pas de cacher le fait que je la fuis. Pas sûr qu'elle apprécie son nouveau surnom, mais y'a que comme ça que je pense pouvoir me rappeler de comment elle veut que je l'appelle, et au moins, c'est pas Sorcière. Va falloir qu'elle s'y fasse, tandis que je déplace prudemment ma tente, la plantant à un tout autre endroit du campement avant de m'y abriter et de m'endormir de nouveau.

Juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Frozen » ❧ Ft. Hasard   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Frozen » ❧ Ft. Hasard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouvé au hasard de mes recherches... Profession mendiant
» La maladie n'est pas là par hasard
» LES CHATS DU HASARD (31)
» On ne choisit pas sa famille, mais le hasard fait bien les choses !
» 8 mai 1945 ALGERIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clavis Aurea ::  :: Le Passé-