AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Messagerie

Partagez | 
 

 Exploration nocturne des souterrains - Riff & Empyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Exploration nocturne des souterrains - Riff & Empyr   Mer 25 Nov - 23:47

Haut les mains!

Riff & Ingrid




Quand on n'a pas d'argent, ce qui est mon cas à peu près tout le temps, il existe un très bon moyen de s'en procurer que l'on appelle communément "Faire les poches à des pauvres types imbibés d'alcool dans une taverne aléatoirement choisie". Bien entendu, ce moyen demande une certaine expérience car il présente quelques risques. Déjà, il faut savoir choisir sa taverne. Un salon de thé réputé et uniquement fréquenté par les gens de la haute société peut sans doutes être une source de revenus très attirante, mais elle présente bien plus de dangers que la petite taverne crasseuse et mal éclairée du coin de la rue. Or, il se trouve que ladite taverne crasseuse est celle dans laquelle travaille mon frère. Et vu que j'habite plus ou moins avec lui... Eh bien on peut dire que je travaille à domicile. J'ai juste un étage à descendre et me voilà dans la grande salle, la ou règne une ambiance de debauche et des odeurs de vinasse bon marché et de vomi principalement constitué de ladite vinasse.

La deuxième étape consiste à choisir son client. Pas trop débraillé, parce que les gens débraillés sont pauvres. Pas trop éméché, parce que cela veut dire que son argent est déjà dans la poche du tavernier. Pas trop bien habillé, parce que sinon il a les moyens de me retrouver et de me faire avaler mes dents. Ce soir, j'ai trouvé mon client en la personne d'un petit type au nez crochu qui a l'air d'être un marchand. Amy, qui est sur mon épaule, rit doucement en le voyant essayer de s'intégrer sans succès à une conversation entre deux types taillés comme des armoires à glace. Sauf qu'à la place de la glace, ils ont des muscles de partout. Le type parait encore plus chétif à côté d'eux. Au bout de cinq minutes, il renonce, finit sa bière, s'étouffe et titube vers la sortie d'un pas mal assuré. Je le suis immédiatement. Une fois dehors, je l'attrape par le col et je le plaque au mur. Son daemon, un petit roquet, montre les dents et grogne, mais se calme quand il voit ma lame contre le cou de son humain. Ce dernier semble a deux doigts de s'évanouir.

"Allez, file moi ta bourse. Sois mignon et tout se passera bien."

Le type obtempère sans discuter. Je le lâche et le laisse partir. C'est presque trop facile. Je retourne dans la taverne et, étant assez content de moi, je paye ma tournée générale. Ce qui fait que je suis de nouveau à court d'argent. Mais une des deux montagnes de muscles semble être devenu mon ami. En état d'ébriété avancée, il s'appuie lourdement sur mon épaule et baragouine des propos pour le moins incohérents.

"Eh... Tu sais toi t'es trop un copain... Comment tu t'appelle? Moi c'est... Heu... Je sais plus. Mais je peux te dire que je suis quelqu'un d'important, oui monsieur. Je bosse comme garde des portails pour l'autre monde. Et comme t'es mon copain, je vais te dire un secret. On a découvert un nouveau portail dans les limbes, à quatre rues au nord d'ici dans les souterrains et même que demain on ira le sécuriser et après je serais muté la bas et ma femme elle est contente parce que c'est plus près de la maison alors comme ça je pourrais revenir plus souvent et je pourrais voir mon fils tu sais il est très sympa il faudrait que tu vienne le voir un jour vous vous entendriez bien je suis sûr..."

La, le type vient de piquer ma curiosité. Je le laisse s'écrouler sur la table et continuer à raconter sa vie à un chandelier et je quitte à nouveau la taverne. Je connais plutôt bien les souterrains et je devrais pouvoir trouver ce portail. Non pas que je veuille me rendre dans l'autre monde, non. Je fais tout pour éviter ça depuis que j'ai quatorze ans. Mais on sait jamais, peut être que j'ai le temps de faire passer quelques personnes par ce portail avant qu'il ne soit sécurisé. Je suis sur que des Amputés qui reviendraient à Balgram grâce à moi seraient reconnaissants. Et les gens reconnaissants peuvent payer sans trop se sentir escroqué. Je me mets en marche d'un pas joyeux. Après quelques minutes à patauger dans les souterrains, je finis par trouver mon chemin. Portail me voici!

Revenir en haut Aller en bas
 
Exploration nocturne des souterrains - Riff & Empyr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Nocturne de l'ULB annulée
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» randonnée raquette en nocturne à la Féclaz
» cauchemars ou angoisse nocturne?
» Ski nocturne + raclette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clavis Aurea ::  :: Le Passé-